Close
Shopping Cart
Your Cart is Empty

                                                       ECURIES CARIÑO

L'adoption : A quoi s'attendre ?

Attention l’adoption est un travail de titan, il faut être présent jour et nuit, 7 jours/7 pendant plusieurs mois et être attentif aux besoins et au comportement évolutif du poulain.

"Juste un petit mot pour répondre à une question qui se pose souvent, pourquoi retirer un poulain à sa mère pour en faire adopter un autre. Tout simplement parce qu'il y a eu une demande des éleveurs (mort de juments suite au poulinage, jument pas laitière, jument méchante envers l'homme une fois suitée, jument méchante avec son propre poulain, jument accidentée...), c'est une pratique couramment utilisée à l'étranger et après une étude de marché faite il y a déjà plus de 20 ans la demande était significative, voilà pourquoi beaucoup de haras et même des particuliers continuent cette pratique !

L'association est là pour aider ces petits orphelins à trouver une famille pour la vie mais aussi pour guider pas à pas la famille dans l'éducation de leur orphelin.


Pour adopter un poulain orphelin, il faut surtout :


✔️LES CONDITIONS D'ADOPTION

* Avoir un lieu d'accueil spécial équidés (box, paddock...) et adapté à un poulain orphelin en début de vie :

- Une bonne aération mais sans courant d’air. Attention à l’humidité !!! Température idéale : 15 à 18°C

- Une litière propre, nettoyée quotidiennement.

* Avoir un minimum de connaissances en matière d'équidés.

* Avoir beaucoup de temps libre ou pouvoir se relayer à plusieurs jusqu’au sevrage (idéalement 6 mois.)

* Avoir les finances nécessaires, le prix du lait est élevé, environ 200€ par mois plus les frais vétérinaires en cas de problème.


✔️UNE BONNE ALIMENTATION

Une chose absolument primordiale est aussi de se prémunir et être équipé pour l'alimentation des petits !!!

Prévoir avant leur arrivée :

* Du lait en poudre spécial poulain, vous en trouverez dans les coopératives agricoles pour un prix approximatif de 52€ euros les 15 kg (il faut compter 15kg par semaine et par poulain), il s’agit généralement de lait pour chevreaux (Exemple de marque : laitino, Solvor, …)

* Biberons et tétines : Il est plus facile de contrôler ce qu'il ingère grâce au biberon.

* Un seau car il boira très rapidement par lui-même et ce sera plus confortable pour vous.

* Un thermomètre alimentaire

* Un petit entonnoir

* Un goupillon pour nettoyer les biberons

* Un seau pour l'eau (Fraîche et propre à disposition dès le départ)


✔️QUANTITES, TEMPERATURE DU LAIT ET NOMBRE DE TETEES


IMPERATIF ! Le lait doit être distribué entre 37 et 41°C.

La température du lait dépend de la santé et de la survie de vos protégés, un lait distribué à une température insuffisante c'est un risque accru de diarrhée et avec les poulains, la déshydratation est très rapide et le risque de mortalité réel !!!!

- Si le lait refroidit au cours de la distribution, le réchauffer !!!

- L'eau doit être chauffée entre 50 et 60°C, la poudre mélangée à ce moment-là et vous devez ensuite attendre que la température redescende à 41°C pour distribuer.

- Eviter à tout prix les grumeaux, mais il ne devrait y avoir aucun souci si vous respectez les quantités de poudre par litre d'eau comme indiqué par le fabricant ! Lisez bien les instructions selon le fabricant, un rajout de sucre en morceaux est souvent nécessaire pour se rapprocher du lait de jument.

Les biberons doivent être propres avant chaque tétée, à défaut d’être stérilisés. Le lait ne doit pas être préparé à l’avance et tout lait non consommé doit être jeté.


* De la naissance au sevrage,

Le poulain tète en moyenne 7 à 10 fois par heure lorsqu’il est sous la mère et tétera toutes les heures jusqu’à ses 6 mois. Nous sommes conscients que, lors d’un sauvetage au biberon, il nous est impossible de se calquer sur ce fonctionnement. Néanmoins, nous tenterons de nous en rapprocher au mieux.

Si le poulain ne boit pas, s’il a l'air abattu ou en cas de diarrhée, ne pas tarder à appeler le vétérinaire, un bébé est toujours très fragile ‼️

Les doses indiquées en suivant le sont à titre indicatives. Pour éviter de surcharger le système digestif les premiers jours, veuillez à ne pas donner de trop grosses quantités mais essayer de bibéronner le plus souvent possible (toutes les demi-heures si le poulain réclame).

Par la suite, si les doses indiquées ne vous paraissent pas suffisantes et rassasiantes pour le poulain, vous pouvez augmenter à sa convenance.

Nous vous communiquons les quantités pour un sevrage précoce à 4 mois ½ , mais n’oublions que l’idéal serait un sevrage à 6 mois.

- On s’efforcera de faire téter le poulain le plus souvent possible dans les premiers jours pour se rapprocher au maximum des conditions naturelles : toutes les heures les deux premiers jours (entre 300 et 600ml).

- Puis toutes les 2 heures du 3ème au 7ème jour environ (entre 600 et 900 ml chacune)

- A partir de 8 jours, on peut passer à des tétées toutes les 2 heures en journée et espacer un peu les tétées nocturnes (entre 900 ml et 1,5L toutes les 3 heures)

- La troisième semaine, on abaissera le nombre de tétées en journée environ toutes les 3 heures, et nous pourrons espacer les tétées nocturnes (Ex : minuit, 4H, 7H) en augmentant les quantités à 2L.

- A un mois, on peut habituer le poulain à boire au seau en distribuant 5 repas de 3 litres chacun. (Ex : 7H, 11H, 15H, 19H, 23H)

Cette accoutumance au seau peut être beaucoup plus précoce, certains poulains s’y habituent dès les premiers jours, on fera sucer les doigts enduits de lait au poulain et l’on trempera doucement les doigts dans le seau, pendant que le poulain tète. Cette opération nécessite un peu de patience, mais l’alimentation « à volonté » du poulain peut présenter des avantages. On fixera le seau (qui sera nettoyé chaque fois que le lait sera renouvelé) à hauteur du poitrail du poulain et on renouvellera le lait toutes les 3 puis 4 heures.

- A 2 mois, on peut passer à 4 repas de 5l et commencer à distribuer un aliment spécifique présevrage (comportant des protéines de lait) à raison de 500 g au début pour arriver à :

1,5 kg à 3 mois, 2,5 kg à 4 mois et 3 à 4 kg à 6 mois, on réduira en parallèle les quantités de lait distribuées pour réaliser un sevrage précoce à 4 mois ½ . On peut même commencer à faire manger au poulain de petites quantités d’aliment dès l’âge de 1 mois, en lui présentant à la main, car il n’aura pas l’exemple de la mère.

On peut également distribuer du foin d’excellente qualité à volonté à partir de 2 mois et mettre à la disposition du poulain de l’eau propre, ainsi qu’une pierre de sel pur.

- A 3 mois, 3 repas de lait de 5 l chacun + 1,5 kg d’aliment complémentaire en 3 repas + foin

- A 3 mois et ½, 3 repas de lait de 4 l chacun + 2 kg d’aliment complémentaire en 3 repas + foin

- A 4 mois, 2 repas de lait de 5 l +2,5 kg d’aliment complémentaire en 3 repas + foin

- A 4 mois ½, 0 repas de lait + 3 kg d’aliment complémentaire en 3 repas + foin


✔️CONSEILS VÉTÉRINAIRES PRATIQUES : PATHOLOGIE POULAINS

Voici les principales lignes directrices en matière de santé pour l’accueil d’un poulain.


Règle N°1 : Ne vous lancez pas seul dans l’inconnu, la santé du poulain surtout entre 0 et 1 mois peut basculer en 12h!

En effet, un poulain nouveau né qui ne se lève que toutes les 30 minutes est déjà malade.


Règle N°2 : Faites en sorte que le poulain ne tombe pas malade, c’est à dire gérer son alimentation et détecter rapidement les symptômes d’une pathologie qui avance à bas bruit.

En pratique voici le protocole d’entrée.


Pour le poulain nouveau né

1. À l’arrivée du poulain prévoir une visite par votre vétérinaire afin d’évaluer la situation.

2. Tester systématiquement le taux d’anticorps sanguin avec un « snap foal test ». En fonction du résultat envisager l’administration d’un colostrum de substitution ou d’un plasma pour les poulains de plus de 48h. On évitera de cette manière les risques d’infections en tout genre puisque le poulain nait sans immunité.

3. Administrer un sérum antitétanique et sérum trivalent (protection contre les diarrhées bactériennes) par voie sous cutanée si cela n’a pas été déjà fait.

4. Désinfecter le cordon ombilicale 2 fois par jour pendant 5 jours avec de la chlorexidine ou de la bétadine.

5. Vérifier l’évacuation du méconium, les signes de rétention sont ceux d’une colique, le poulain se couche souvent, frappe son ventre, il force sans réussir à sortir de crottins. Il faut donc prévoir des lavements rectaux avec 2 microlax ou de l’eau savonneuse.

6. Vermifuger le poulain quelques jours après son arrivée (pas de moxidectine avant l’âge de 6 mois sinon il meurt). Sans oublier de vermifuger la mère adoptante.

7. Prendre quotidiennement la température rectale. De 37,3 à 38,8 °C c’est normal.

Il faudra également vérifier la présence de

8. Boiterie causée par une arthrite, très évocatrice d’un début de septicémie

9. La présence régulière de mictions car il existe un risque de rupture de la vessie surtout chez le poulain mâle.

10. La persistance d’une fente palatine, le poulain rejette du lait par les naseaux lorsqu’il boit.

11. Diarrhée alimentaire ou infectieuse

12. Hyperlaxité tendineuse - contracture tendineuse

13. Difficulté respiratoire ou augmentation constante de la fréquence respiratoire ( plus de 30 cycles par minutes)